Le salé : une des cinq saveurs de la médecine chinoise !

Goût salé, une des 5 saveurs de la MTC

Vous êtes plutôt goût salé ou sucré ? Si certains apprécient les entrées et les plats, d’autres préfèrent se jeter sur les desserts ! Tout est une affaire de goût ! La légende, ou plutôt certaines études, affirment que les Français seraient plus sensibles au sucre. Et pour cause, il rappelle un enthousiasme enfantin. La médecine chinoise s’intéresse, elle, à la nature des aliments et comptabilise cinq saveurs : acide, amère, piquante, douce et salée. Zoom sur cette dernière !

Sucré …Salé ? Question de goût !

« Ne pas manger trop, gras, trop sucré, trop salé », tel est le slogan entendu depuis des années ! S’il paraît simpliste, il est pourtant très proche de la réalité. A vrai dire tout est une question d’équilibre. Le sucre n’est pas présent que dans les desserts alléchants ou les sodas. On le retrouve aussi dans les féculents (sucres dits « sains »), les légumes, les farines ou encore les matières grasses des viandes. Manger trop sucré peut engendrer des maladies comme le diabète et le surpoids. Le sel, lui, est une source principale d’iode. Les plats salés permettent de réunir des protéines, des lipides et des glucides pour un résultat plus complet.

Le sucré, le salé et le gras sont tout de même des composantes indispensables pour notre corps. Ce qui est problématique est l’excès de consommation de produits issus de l’industrie agroalimentaire par exemple. Les diététiciens ou les médecins de famille recommandent une alimentation équilibrée pour éviter toutes formes de carences.

Que représente la saveur salée selon la médecine chinoise ?

La médecine traditionnelle chinoise classe les aliments grâce à différents critères. Il s’agit de la fraîcheur de l’aliment, de sa nature (froid, frais, tiède, neutre et chaud) et de ses saveurs (acide, amère, douce, piquante et salée). Ainsi l’approche chinoise considère qu’un équilibre des cinq saveurs est primordial. La connaissance de leurs effets sur le corps et les organes est importante pour assurer une santé générale. Une saveur est liée à un organe sur lequel elle agit de façon positive si celle-ci est consommée de façon modérée ou négative si celle-ci est est consommée de façon exagérée ou carencée.

Si la saveur acide est associée au foie, la saveur amère au cœur, la saveur douce à la rate, la saveur piquante au poumon et au gros intestin, la saveur salée, elle, est liée aux reins. Tout comme la médecine occidentale, le lien a été établi entre surconsommation de sel et insuffisance rénale. Une trop forte consommation de sel peut user les reins mais aussi le dos. Le goût salée a pour effet de ramollir, d’assouplir et de purger. Ainsi, un peu d’eau salée vous permettra de mettre fin à la constipation.

Le corps a besoin des cinq saveurs pour fonctionner correctement. Si le doux est considéré comme une des saveurs les plus importantes selon la médecine chinoise, chacune a son rôle. Les déséquilibres individuels varient. Ce qu’il faut retenir principalement, c’est que la médecine chinoise ne prône pas une diète pour baisser le nombre de calories ou combler toute autre obsession alimentaire. Il s’agit plutôt de se concentrer sur notre ressenti pour réaliser des combinaisons alimentaires qui nous correspondent.

Le sel et la pharmacopée chinoise

Le sel va permettre de réguler l’équilibre minéral et liquidien qui est une fonction importante des reins. Ainsi, les formules chinoises à base de plantes médicinales réalisées pour traiter les problèmes rénaux sont souvent prises avec un peu de sel. Celui-ci permettrait ainsi de faire conduire la formule à l’organe désiré. Le sel dissout la dureté. Il ne faut pourtant pas en abuser. Il doit être restreint pour les personnes qui souffrent d’affections humides.

Pour éviter toutes formes de carences, le complément Vitalité Source sera une solution adéquate. Grâce à sa synergie de plantes, il vous aidera à retrouver la forme physique mais aussi mentale et un véritable bien-être. Alors que la vitamine C contribuera à réduire votre fatigue, le ginseng vous aidera à faire face au stress.

Vitalité Source, Clinicasie des Laboratoires Bimont

Consommer des produits de saison vous aidera à nourrir convenablement les organes de votre corps, à équilibrer les saveurs et surtout à rester en bonne santé.

Les conseils de notre expert Bertrand Bimont

Pour aider votre énergie du rein à se restaurer, pensez à couvrir vos lombes (bas du dos) afin de conserver de la chaleur et limiter la dépense énergétique en hiver.

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

1 thought on “Le salé : une des cinq saveurs de la médecine chinoise !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *