Quelques règles d’hygiène de vie #2 : alimentation et activité physique

hygiène de vie alimentation et activité physique

La semaine dernière, je vous parlais des arts de la santé visant à préserver le Qi en équilibrant le rythme de vie, les activités intellectuelles et les émotions. Dans cet article, nous allons nous intéresser à l’hygiène de vie alimentaire et à l’activité physique, des sujets très prisés en Occident. Aujourd’hui, place au point de vue de la médecine traditionnelle chinoise !

La diététique chinoise : prévenir ET guérir

On parle souvent de diététique chinoise dans le but de mincir voire de prévenir les déséquilibres énergétiques. Mais saviez-vous que la diététique chinoise peut aussi accompagner le traitement de la maladie ? En effet, un régime alimentaire adapté peut renforcer la constitution d’un malade et aider à éliminer la maladie. Au contraire, un régime alimentaire contraire aux symptômes pourra avoir des effets négatifs. Par exemple, en cas de pathologie liée à un excès de froid interne, manger des aliments crus et boire des boissons glacées n’est pas recommandé, car cela amplifierait le déséquilibre. La nature, la saveur, le dynamisme des aliments ingérés est à prendre en compte lors d’un traitement de maladie. En savoir sur les caractéristiques des aliments en diététique chinoise…

Les règles de la diététique chinoise

Je vous ai déjà parlé sur le blog des règles de diététique chinoise selon la saison et la nature des aliments (voir rubrique Diététique chinoise). Mais il faut savoir que manger est tout un art selon la pensée chinoise et la bonne assimilation ne vient pas seulement du choix des aliments. La préparation des repas et la façon de les prendre est tout aussi importante.

La préparation des repas

  • L’importance de la cuisson : il est préférable de manger des aliments chauds et cuits, les aliments crus (de nature froide) engendreront de l’humidité et perturberont la digestion
  • Mange le fruit de ta saison : l’une des règles d’hygiène de vie chinoise est de favoriser la consommation de produits locaux, frais, de saison afin d’en préserver et d’en extraire toutes les qualités énergétiques. Pour appliquer les préceptes chinois, il n’est donc absolument pas nécessaire de manger chinois !
  • L’importance de l’organisation : afin de ne pas manger n’importe quoi n’importe quand, il faut privilégier la planification des repas, et donc des courses !

La prise des repas

  • Les horaires : les repas doivent être pris à heures fixes et plutôt tôt que tard (avant 20h pour le repas du soir). Le petit déjeuner est important et doit être relativement important, au déjeuner, il est conseillé un plat unique et au dîner, un plat léger. Il faut attendre la sensation de faim pour manger.
  • Le cadre : les repas doivent être pris dans le calme, le silence. Il est important de prendre son temps et du plaisir pour une bonne digestion.
  • La façon de manger : la longue mastication est importante car elle favorise la bonne assimilation des aliments et évite les ballonnements et la fatigue.
  • La quantité ingérée : Pour ne pas fatiguer la rate, faites attention à la quantité de nourriture. Celle-ci doit être de la taille d’un poing…

L’activité physique

Surmenage sportif

Dans notre culture occidentale, alimentation et diététique rime souvent avec activité physique et perte de poids. En médecine traditionnelle chinoise, pas question de calories ! Une activité physique raisonnable permet de stimuler la circulation du Qi (Energie vitale) et du Sang, tout en maintenant la souplesse des muscles et des tendons. Mais attention au surmenage physique ! Tout comme le surmenage intellectuel, un trop plein d’activité physique exige un trop grand apport de Qi et de Sang, blessant également le Foie qui produit le Sang et gouverne les tendons et les muscles.

En cas de pratique intensive, voire extrême, une déficience de Qi chronique peut survenir, du fait du stress excessif sur les Reins. Un sport qui sollicite une partie du corps en particulier pourra aussi causer une stagnation de Qi dans la zone concernée.

> > Mon conseil en pharmacopée chinoise pour accompagner une pratique sportive intense : Énergie, qui allie poudre de perle, guarana, ginseng et tribulus :

Energie pour la pratique sportive intense

Ou manque d’activité physique

Un manque d’activité physique causera une stagnation du Qi, l’empêchant de circuler. Pour les personnes manquant de Qi ou pour lesquelles il est difficile d’exercer une activité sportive, la pratique du Qi Gong ou du Tai Chi Chi Quan est recommandée, car elle a pour but de faire circuler le Qi. Mais je ne m’attarderai pas trop sur ce sujet, car celui-ci sera développé dans un prochain article…

Bertrand Bimont Copyright 2016. Tous droits réservés.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Facebooktwitterpinterestlinkedinmail

3 thoughts on “Quelques règles d’hygiène de vie #2 : alimentation et activité physique

  1. AvatarKEIR DOWEN -pseudo-

    BONJOUR

    VOS RUBRIQUES SONT EXCELLENTES ET IL EST DE BON ALOI DE RAPPELER QUE L’ ACTIVITE PHYSIQUE
    MODEREE ET UNE ALIMENTATION SAINE PARTICIPENT D’ UNE BONNE HYGIENE DE VIE.

    (CONSEILS A RAPPELER AUSSI AUX PERSONNES QUI S’ ENFERMENT DANS LA MEDITATION ASSISE/ZUO CHAN..)

    KD/ FORMATEUR D’ ADULTES CERTIFIE/ EX JUDOKA / INSTRUCTEUR EN YANGSHENG GONG/PROFESSEUR DE CP

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *